''Les violets''

mercredi 16 mai 2018

Play-offs (demi-finale aller) : Sélestat domine Chartres (36-28)

Le scénario parfait

Irrésistible hier, Sélestat a surclassé Chartres, le favori annoncé des play-offs d’accession en D1. Rien n’est fait, mais les Violets ont fait un grand pas vers la finale.

La joie des Violets, auteurs d’un match presque parfait hier. PHOTO DNA – Denis Werwer

Ils se sont sublimés au meilleur des moments. Ils ont réalisé le match parfait. Surclassé Chartres et son budget pharaonique pour la D2 (3,1 millions d’euros, contre 1,3 million pour son rival alsacien). Mais l’argent et les CV ne font heureusement pas tout, et c’est heureux.

Le cœur violet a permis de déplacer une montagne hier. De faire un pas de géant vers la finale des play-offs. Le CSI, même s’il n’était pas plein, a vibré comme il aime tant le faire. Il a éructé de bonheur au coup de sifflet final, pour envoyer toutes les ondes positives possibles à ses protégés.

L’euphorie violette faisait plaisir à voir. Il s’agit, désormais, de la calmer, de la dompter. Car il ne faut pas oublier qu’il y a un match retour à disputer, vendredi. Et que Chartres va réagir, c’est certain.

« Je ne vais pas changer mon discours, souffle Christophe Viennet, l’entraîneur sélestadien. Nous sommes à la mi-temps des demi-finales. La première a été conforme à ce qu’on voulait faire. »

« Surfer sur cette folie » vendredi

Elle a même été, sans aucun doute, au-delà des espérances. Le retard de huit buts est presque flatteur pour Chartres, tant le deuxième de la saison régulière a été bousculé, emporté par moments par la folie sélestadienne. Et ce dès les premiers instants du match.

D’un triplé, Seri montrait la voie à suivre (3-0 à la 5e , 5-1 à la 7e ). Sonné d’entrée, Chartres reprenait timidement ses esprits, puis un peu plus franchement (6-5, 11e ). Ce rapproché n’était qu’un leurre. Le jeune Kieffer s’imposait face à l’expérimenté Basic et Sélestat repartait de plus belle (10-5, 15e ).

Les Violets jouaient bien, les Violets jouaient juste (une seule balle perdue en première période). L’écart enflait, irrémédiablement (13-6 à la 19e , 15-8 à la 22e ). Mais il ne fallait pas s’attendre non plus à un cavalier seul. Et Chartres, grâce à son capitaine Molinié (9/9 au tir) réduisait son retard juste avant la pause (18-14).

Les Chartrains allaient-ils se révolter, ou les Sélestadiens allaient-ils poursuivre sur cette belle lancée ? La réponse n’allait pas tarder à être donnée. Le trio Anquetil-Savic-Seri était intenable, la défense héroïque (21-15 à la 35e , 24-18 à la 39e ).

Le favori des play-offs est dans les cordes

L’ambiance montait encore d’un cran, Sélestat s’élevait toujours plus haut. Et à l’entame des dix dernières minutes, les coéquipiers de Yoann Eudaric s’envolaient (30-21, 51e ). La réaction chartraine était bien trop timorée (30-23, 53e ) pour empêcher les Violets de prendre une sérieuse option sur la qualification pour la finale des play-offs (36-28).

« On sait que ce sera compliqué là-bas, tempère Christophe Viennet. Il ne faut pas se laisser griser et garder la même application, la même envie. » Le technicien alsacien appelle à la prudence, c’est son rôle, tout en espérant que son équipe saura « surfer sur cette folie ».

Car c’est sur ses forces, « sur le jeu que l’on travaille depuis le début de la saison », sur ce jeu rapide aussi ...

Voir l'aticle complet ici   plaisant qu’efficace que Sélestat a fait voler en éclats la défense de Chartres.

Et c’est sur ces forces que le club alsacien devra s’appuyer vendredi, en oubliant le score du match d’hier. Le favori des play-offs est dans les cordes, Sélestat en route pour un bien bel exploit.

Posté par fredgo à 13:02 - - Permalien [#]

vendredi 7 octobre 2011

Nouveau site

 

Posté par fredgo à 22:59 - Permalien [#]